De toutes les forces qui existent dans l’univers, la musique est l’une des plus remarquables. Invisible, elle touche le coeur et influence toutes nos émotions, elle panse les blessures de l’âme. Le plus grand défi pour un musicien quel qu’il soit, est de la rendre vivante, sincère, honnête et noble…

 

« Une vraie découverte ! Des beaux débuts pour Tristan Mélia… »  Alex Duthil – France Musique

« A même pas vingt-cinq ans, Tristan Mélia sort un second album qui devrait le placer sur la carte des pianistes hexagonaux sur lesquels compter. »  « Fin sculpteur de la matière sonore »  
Laurent Dussutour – Citizen Jazz

« Sa musique s’écoule avec fluidité et enthousiasme. Le jeune musicien inscrit son propos dans la tradition du jazz… et ça coule de source ! » Nicole Videmann – Latin de Jazz 

« Les ambiances se suivent sans se ressembler, et les styles inspirés fusionnent dans le plaisir de jouer et d’en faire profiter l’auditeur » Alain LambertCinq cédés jazzés pour bien aller en mai 

« Tandis que les compositions personnelles puisent leur inspiration dans les standards, ces derniers en viennent à se confondre avec elles. Bien joué ! » Jean-Louis Libois – L’Appeal du Disque

« Pour son premier album en Leader, le jeune Tristan Mélia (il est dans sa vingtaine) a choisi une voie esthétique très exigeante, plaçant toujours l’aspect mélodique au premier plan… »
Ludovic Florin – Jazz Magazine 

« Tristan Mélia est un jeune talent à découvrir pour celles et ceux qui aime le jazz qui raconte des histoires où passe l’ombre tutélaire de Bill Evans et le souvenir de Michel Petrucciani. » 
Yves Dorison – L’Appeal du Disque

« on ressentira mille émotions, mille saveurs, mille parfums, mille sensations. On sera soi-même comme appelé par la beauté, la qualité du son, l’intelligence de la pensée qui anime de bout en bout la musique que nous offre Tristan Mélia » Michel Arcens – Notes de Jazz

« Le pianiste virtuose sort un album réjouissant en trio…le pianiste développe son sens inné de la mélodie. » Jazz à Fip

« Nul besoin d’être un citoyen des Etats-Unis d’Amérique avec une ascendance africaine pour jouer cette musique comme elle doit être jouée. Nouvelle preuve avec le jeune pianiste et compositeur français Tristan Mélia »  Guillaume Lagrée – Le Jars Jase Jazz